Les Instituts du Sein officialisent leur volonté de collaborer au niveau national en créant leur fédération à l’occasion de la première Journée Nationale des Instituts du Sein qui se tiendra le 14 septembre 2018 à Montpellier.

En 2008 naissait, à Montpellier, à l’initiative du Dr Cécile Zinzindohoué, le Montpellier Institut du Sein (Le MIS). Un projet visionnaire dont l’enjeu était de fluidifier le parcours de soins de patientes atteintes de cancer du sein. Aujourd’hui, le MIS accompagne environ 500 patientes par an et est reconnu par les tutelles comme un modèle innovant d’organisation et de prise en charge. En fédérant un réseau d’acteurs ville-hôpital et en mettant à disposition de toutes les patientes une assistante de parcours et un espace numérique de soins, le MIS a su éviter aux patientes le fameux « parcours du combattant » et décloisonner les pratiques entre professionnels de santé.

 

A l’heure où parcours et pertinence des soins sont des axes stratégiques phares portés par le gouvernement, le MIS peut se vanter d’avoir anticipé ces enjeux en mettant en place des solutions opérationnelles plébiscitées par les patientes et les professionnels de santé.

 

Depuis 2015, ce sont plus d’une dizaine d’équipes en France qui, sous l’impulsion de Move In Med, se sont saisies de ce modèle original et ont créé, à leur tour, un Institut du Sein. Plus de 400 professionnels de santé participent activement au développement de ces Instituts.

 

Si les principes d’organisation et de fonctionnement sont bel et bien communs, chaque Institut a su adapter son projet au contexte local et personnaliser sa prise en charge. Nous pourrions citer l’exemple du Bastia Institut du Sein (BIS) qui intègre des patientes dès le dépistage ou encore l’ISGT (Institut du Sein Grand Toulouse) qui fédère à lui seul, 7 établissements de soins toulousains. A ce jour, ce sont plus de 5 600 patientes qui bénéficient d’une prise en charge médico-psycho-sociale coordonnée.

 

Cette première journée des Instituts du Sein sera l’occasion de mettre en lumière ces organisations territoriales et d’initier une dynamique collaborative nationale.

 

En pratique, 80 participants, représentants des instituts créés ou en cours de création sur le territoire (Montpellier, La Rochelle, Toulouse, Reims, Marseille, Bastia, …) sont attendus à cette première journée pour initier les premières actions de la Fédération Nationale des Instituts du Sein.